La tolérance en Islam

Par : Dr Salman Alaouda

Dans différentes langues et ethnicités, "tolérance" est un beau terme dont le sens est de pardonner à celui qui te porte préjudice ou dépasse ses limites, ou encore aux personnes dont les idées divergent des tiennes à propos d'une certaine question.
Ainsi, la notion de tolérance représente une valeur supérieure des moeurs, et une victoire de l'esprit de bienfaisance sur celui du mal et sur les provocations de satan.
La tolérance constitue la base du traitement entre les individus alors que l'intransigeance et le rejet de l'autre n'apporte que préjudice à l'individu avant de toucher les autres et reste aussi une insistance sur la souffrance personnelle.
Cette souffrance résulte des mauvaises mémoires qu'on réserve envers les autres.
La tolérance de l'Islam se manifeste dans le traitement avec les autres religions ; à l'époque islamique, les juifs, les chrétiens, ou mêmes les adorateurs des anges ou les adorateurs du feu jouissaient de la bonté, de la dignité, et de la protection des gouverneurs musulmanes. C'était possible que ces derniers les traiter à l'instar de Fernando pendant l'empire d'Andalousie (celui-ci a torturé, chassé et massacré les musulmans), ou comme a fait Louis XIV qui avait réprimé le protestantisme en tant que religion interdite, ou même comme les britanniques qui ont empêché les juifs de s'installer en Bretagne pendant 350 ans.
Par contre, les musulmans n'adoptaient jamais de telles politiques et ne commettaient pas de telles liquidations bien qu'ils (les musulmans) avaient le haut main à travers plus de 10 siècles, ce qui signifie que l'Islam a enraciné les valeurs de la tolérance dans le traitement avec les autres.
Allah a dit dans Son Saint Coran : {Dis à ceux qui ont cru de pardonner à ceux qui n'espèrent pas les jours d'Allah afin qu'Il rétribue [chaque] peuple pour les acquis qu'ils faisaient}.
Allah a dit aussi : {Eh bien, éloigne-toi d'eux (pardonne-leur) ; et dit : “Salut ! ” Car ils sauront bientôt}.
Ces versets du Saint Coran mettent en évidence le rôle pionnier de l'Islam à enraciner l'esprit de la tolérance même avant l'apparition de la culture de tolérance chez la pensée occidentale moderne.
Le prophète Mohammed en était le bon exemple dans le traitement avec les hypocrites qui constituaient alors les ennemies de l'intérieur. Citant un exemple, le prophète Mohammed a pardonné plusieurs fois à Abdoullah ibn Oubaï ibn Saloul et il lui avait rendu visite quand il fut malade et avait prié sur lui quand il est mort, pourtant celui-ci avait porté atteinte à l'honneur du prophète Mohammed pendant le jour de l'incident de l'Ifq (le jour où des gens ont accusé injustement d'adultère l'épouse du prophète Mohammed - la dame "Aïcha").
Le compagnon du prophète Mohammed - Omar ibn Al-Khattab a demandé alors au prophète : Comment vous lui pardonnez alors qu'il a fait tout ça avec vous ? Le prophète répondit alors : (O Omar ! Allah m'a laissé le choix en disant : {Que tu demandes pardon pour eux, ou que tu ne le demandes pas - et si tu demandes pardon pour eux soixante dix fois - Allah ne leur pardonnera point}).
Et si tu veux ressentir la valeur de la tolérance et du pardon, rappelle-toi alors les erreurs envers autrui et ton besoin de demander le pardon à Dieu.
Allah a dit : {N'aimez-vous pas qu'Allah vous pardonne ? Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux}.
Ainsi, les savants et les prédicateurs doivent favoriser à travers leurs discours et leurs cours -la tolérance pour propager cette culture entre les gens, quelles que soient leurs confessions, leur langues ou leurs tendances ; et ils doivent être un bon exemple dans la tolérance.
Il est important de manifester la tolérance envers ceux avec qui on s'accorde et même avec ceux avec qui on ne partage pas d'avis.
Autant de personnes souffrent de leurs erreurs dans le passé, et ils ont besoin de manifester cette tolérance, alors ils doivent prendre le premier pas en prônant la réconciliation, ils retrouveront alors, le bonheur et la joie.


D'après le site islamtoday.net