Le miracle numérique dans un verset

C’est le verset où Dieu s’est abstenu d’avoir des enfants “Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus” (لم يلد و لم يولد). Un verset court en nombre de ses mots mais puissant par son miracle et ses indications. Allah est en fait un Dieu unique (Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus) et il n’a ni associé, ni fils ni campagne.

Vu l’énorme signification de ce verset, Dieu en a dissimulé des secrets numériques stupéfiants. Avec cinq mots on se trouve face à un vrai miracle que nul humain ne peut nier ou douter de sa crédibilité. Ce miracle tout à fait exceptionnel ne constitue-t-il en lui-même une preuve irréfutable sur l’unicité du Très Puissant et Haut Dieu ?

Le premier et le dernier caractères du verset

Parmi l’ampleur du livre sacré du Très Haut Dieu c’est qu’il est un livre intégral dans ses sourates et ses versets. Dans ce qui suivra, on va étudier la répétitivité du premier et du dernier caractères du verset (c‘est à dire les caractères “Lam” (اللام) et “Dal” (الدال)) et on trouvera que chaque chose dans le livre sacré de Dieu se caractérise par un véritable ordre numérique.

1-      la distribution du caractère “Lam” (اللام)

Ecrivons le verset et en dessous de chaque mot notons combien de fois il contient le caractère “Lam” (اللام) :

engendré non plus

n’a été

Et

engendré

Il n’a jamais

Youlade (يولد) 

Lam (لم) 

Wa (و) 

Yalide (يلد) 

Lam (لم) 

1

1

0

1

1

Le chiffre qui correspond à la distribution du caractère “Lam” est 11011 et c’est un chiffre qui est un multiple du chiffre 7.

2-      Distribution du caractère “Dal” (الدال)

Ecrivons le verset et en dessous de chaque mot notons combien de fois il contient le caractère “Dal” (الدال) :

engendré non plus

n’a été

Et

engendré

Il n’a jamais

Youlade (يولد) 

Lam (لم) 

Wa (و) 

Yalide (يلد) 

Lam (لم) 

1

0

0

1

0

Le chiffre 10010, dans ce cas aussi, est un multiple du chiffre 7. Ainsi, le caractère “Lam” (le premier caractère du verset) est distribué selon un ordre basé sur le chiffre 7 ; et le caractère “Dal” (le dernier caractère du verset) est aussi distribué suivant un ordre basé sur le chiffre 7.

Les caractères “Alif Lam Mim” (ألم)

Dans ce verset, les caractères “Alif”, “Lam” et “Mim” sont classés selon un ordre particulier. Ecrivons le verset et en dessous de chaque mot, notons combien de fois il contient les caractères “Alif, Lam, Mim” (الم) :

engendré non plus

n’a été

Et

engendré

Il n’a jamais

Youlade (يولد) 

Lam (لم) 

Wa (و) 

Yalide (يلد) 

Lam (لم) 

1

2

0

1

2

Le nombre qui représente la distribution de “Alif, Lam, Mim” (لم) dans le verset est 12012 ; ce nombre ainsi que son inverse sont des multiples du chiffre 7.

Le Seul se manifeste… 

Dans ce grand verset se manifeste la majorité des noms divins de Dieu avec un ordre basé sur le nombre 7. Parmi les noms divins de Dieu et ses descriptions, on trouve “Le Seul” (qui n’a pas d’associé).

Ecrivons les mots du verset et au-dessous de chaque mot, notons combien de fois il contient de caractères du mot “Le Seul (الأحد)” ; Alif (أ), Lam (ل), Hae (ح) et Dal (د) :

engendré non plus

n’a été

Et

engendré

Il n’a jamais

Youlade (يولد) 

Lam (لم) 

Wa (و) 

Yalide (يلد) 

Lam (لم) 

1

2

0

1

2

Le chiffre 21021 ainsi que son inverse sont des multiples du chiffre 7. Même quand on exprime le mot “ Le Seul” (الأحد) par le langage des chiffres, on voit que l’ordre demeure comme même.

Une relation exceptionnelle avec le Basmalla (Au Nom de Dieu Le Détenteur de toute la miséricorde, Le  Miséricordieux) 

Dans ce paragraphe, on va découvrir une relation exceptionnelle entre le verset “Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus” (لم يلد و لم يولد) et Basmalla (البسملة) ; le nombre 7 est à la base de cette relation exceptionnelle qui est impossible de se retrouver dans n’importe quel livre humain.

Ecrivons les mots du verset et au-dessous de chaque mot, notons combien il contient de caractères du mot “بسم” (Au Nom de Allah) et de même pour les mots “الله” (Dieu), “الرحمن” (Le Détenteur de toute la miséricorde) et “الرحيم” (Le Miséricordieux).

On trouve que tous les chiffres trouvés ainsi que leurs inverses sont des multiples du chiffre 7.

engendré non plus

n’a été

et

engendré

Il n’a jamais

engendré non plus

n’a été

et

engendré

Il n’a jamais

Youlade (يولد)

Lam (لم)

Wa (و)

Yalide (يلد)

Lam (لم)

0143´7 =

0

1

0

0

1

Au Nom (بسم)

1573´7 =

1

1

0

1

1

de Dieu (الله)

1716´7 =

1

2

0

1

2

Le Tout Miséricordieux (االرحمن)

3146´7 =

2

2

0

2

2

Le Très Miséricordieux (الرحيم)

  Donc, on est devant quatre opérations de division par 7 et le résultat de ces divisions est toujours un nombre entier. Mais ce qui mérite qu’on s’arrête dessus longtemps est le fait que, quand on classe les résultats de ces divisions selon leur succession, le chiffre obtenu est dans ce cas aussi un multiple du chiffre 7 :

Le Très Miséricordieux (الرحيم)

Le Tout Miséricordieux (االرحمن)

de Dieu (الله)

Au Nom (بسم)

0143

1573

1716

3146

   Le gros chiffre composé à partir des résultats des divisions effectuées est : (3146171615760143) qui est aussi un multiple du chiffre 7 !!

Les noms divins de Dieu 

La majorité des noms divins de Divin se manifeste dans ce saint verset. Le Très Haut Dieu est Le Tout Miséricordieux (Ar-Rahman), Le Très Miséricordieux (Ar-Rahim), L’Unique (Al-Wahid), Le Seul (Al-Ahad), Celui Qui Commence la création (Al-Mubdi’) et Celui qui

la Refait

(Al-Mu’îd). Alors comment se pourrait-il qu’il ait d’enfants ?

Ecrivons le saint verset et en dessous de chaque mot, notons combien il contient de caractères du mot “Al-Mubdi (المبدئ)’” (Celui qui Commença la création) :

engendré non plus

n’a été

et

engendré

Il n’a jamais

Youlade (يولد) 

Lam (لم) 

Wa (و) 

Yalide (يلد) 

Lam (لم) 

3

2

0

3

2

   Le chiffre 32032 et son inverse sont aussi des multiples du chiffre 7. la même conclusion s’applique sur beaucoup des noms divins de Dieu comme : L’Aboslu (As-Samad), Le Roi (Al-Mâlik), Le Tout Puissant (Al-Azîz), Le Sage (Al-Hakim), L’Omniscient (Al-Alim)…A titre d’exemple, on prendra le mot “Al-Kadir (القدير)” (Le Tout Puissant) :

engendré non plus

n’a été

et

engendré

Il n’a jamais

Youlade (يولد) 

Lam (لم) 

Wa (و) 

Yalide (يلد) 

Lam (لم) 

3

1

0

3

1

   Le nombre 31031 et son inverse se divisent par 7. Ce qui est vraiment exceptionnel

dans ce verset c’est le fait que, quand on calcul, pour chacun de ses mots, combien il contient de caractères des noms divins de Dieu, on trouve que le chiffre trouvé ainsi que son inverse se divisent par 7. Le fait que le nom divin soit défini ou indéfini (exp. “As-Samâd” (L’Absolu) ou “Samâd” (Absolu)) ne change rien, la règle reste constante et applicable pour tous les noms divins de Dieu (sauf les noms divins qui contiennent le caractère “Waw” (واو)).

Un des miracles du Coran 

Parmi les miracles de ce saint verset “il n’a jamais engendré et n’a été engendré” est que tous les chiffres que nous avons trouvés ainsi que leurs inverses se divisent par 7 et se divisent également par 11 !! Est-ce que ceci ne constitue-t-il pas une preuve irréfutable sur l’Unicité du Très Haut Dieu ??

Le nombre 11 est un nombre qui indique l’unicité du Très Haut Créateur car c’est un nombre primaire qui se compose des deux chiffres (1) et (1), c’est à dire pour confirmer l’unicité du Très Haut Dieu.

Ce qui est vraiment exceptionnel est que ces mêmes nombres se divisent également par 13, et 13 est un nombre primaire qui n’est divisible que par lui-même et par 1 et il représente les années de prédication à

la Mecque

et c’est le nombre décisif entre ce qui est Makki et ce qui est Madani.

Maintenant, on va étudier ces chiffres et voir comment ils se divisent, sans exception, par 7, 11 et 13 :

              1001 = 1 x 13 x 11 x 7

             11011 = 11 x 13 x 11 x 7

             2002 = 2 x 13 x 11 x 7

             12012 = 12 x 13 x 11 x 7

             22022 = 22 x 13 x 11 x 7

             31031 = 31 x 13 x 11 x 7

            13013 = 13 x 13 x 11 x 7

            32032 = 32 x 13 x 11 x 7

            23023 = 23 x 13 x 11 x 7

Ces résultats extraordinaires ne sont pas le fait du hasard et pour prouver ceci mathématiquement on applique la loi des probabilités et qui juge que la chance de tomber par coïncidence sur de tels résultats est inférieure à 1 sur 1 avec 30 zéros à droite (c’est à dire que la coïncidence est inférieure à 1 sur million million million million million). Ainsi, on pourrait donc dire que les humains sont incapables d’imiter si ce n’est qu’un seul verset du Coran, alors comment pourraient-ils imiter le Coran tout entier ??

Il nous reste de noter que le Très Haut Dieu a choisit ces trois nombres : 7, 11 et 13 du fait que ces chiffres s’ils sont multipliés les uns par les autres, ils donnent un nombre égale à 1001. Dans ce nombre, on trouve aussi une confirmation du chiffre 1 et 1. Cette vérité ne constitue-t-elle pas une preuve irréfutable et indiscutable sur le fait que Dieu est Le Seul et l’Unique ???